Les 5,5 erreurs à éviter pour réussir en CAP cuisine en candidat libre

 

Le cap cuisine est un diplôme qui permet d’acquérir les bases de la cuisine. Les jeunes souhaitant entrer dans la vie active le préparent souvent dans un centre de formation. Ainsi, après obtention de leurs diplômes, ils peuvent être embauchés comme des commis de cuisine dans un établissement de restauration collective ou privé, puis grimper les échelons petit à petit pour finir chef cuisinier ou gérant de restaurant.

Mais pendant cette dernière décennie, les centres de formation voient arriver massivement des candidats d’une autre sorte. Des femmes et des hommes qui souhaitent passer le CAP cuisine en tant que candidat libre!

error

Voici cinq erreurs et demi à éviter pour être zen le jour de l’examen Sourire

1- Se préparer en aveugle, travailler sans suivre un programme bien établi. Et surtout tenir à bien le respecter, (vous pouvez vous faire aider par les conseils de cet article qui peuvent vous être utiles pour respecter vos engagements). Un planning étalé sur 10 mois me parait correcte pour apprendre doucement les différentes techniques et fabrications de base, cela n’empêche pas les personnes qui se sentent capables à accélérer le rythme d’apprentissage à 5 ou 6 mois.

2- Négliger la partie théorique relative à toutes les généralités sur la cuisine et le métier de cuisinier, comme les noms et propriétés des fruits et légumes, le matériel du cuisinier, la tenue vestimentaire les bons comportements que les cuisiniers doivent avoir, tout ce qui est relatif à l’hygiène et à la sécurité et l’environnement, bref tout l’univers qui orbite autour de la cuisine et des métiers du cuisinier en dehors des recettes, techniques et préparations de bases.

3- Avoir des reflexes et des méthodes qui sont différentes (voir contraires) aux techniques de base à maîtriser. Maintenant grâce à internet et particulièrement Youtube, on peut accéder aux techniques des meilleurs formateurs et chefs de cuisines. Je conseille particulièrement les différentes vidéos mises gratuitement sur le web par l’académie de Versailles, on peut aussi y trouver entre autres, des fiches techniques de fabrication et des conseils pour les jeunes apprentis, …

4- Ne pas adhérer à des groupes de discussion sur Facebook ou autre comme le groupe CAP cuisine en candidat libre – session 2019 ou encore le groupe C.A.P cuisine en candidat libre qui sont très actifs. On peut poster ses réalisations et demander avis et conseils aux membres, en général les membres sont très réactifs et leurs temps de réponse est courts. Grâce à ces groupes, on peut aussi suivre un programme collectifs ce qui permet de se sentir moins seul, se motiver mutuellement et de garder une bonne assiduité pour accomplir le programme.

5- Ne pas faire d’examens blancs périodiquement. au moins 4 étalés sur toute la période de préparation. Ceci permet de travailler l’organisation et la gestion du stress.

5.5 Et l’erreur que je considère comme une demi erreur car elle ne concerne pas tout le monde, c’est le fait de ne pas avoir un objectif après l’obtention du diplôme. En effet, le fait de se préparer en ayant un objectif, professionnel ou personnel, permet de fournir de la motivation supplémentaire et une bonne dose d’énergie pour accomplir et concrétiser les projets.

Comme on peut le constater ce ne sont que des erreurs d’organisation en gros, pour les problèmes techniques il suffit de refaire la recette une deuxième ou une troisième fois jusqu’à bien la maîtriser et puis de compléter avec les conseils que l’on peut trouver ici ou là, et notamment sur Youtube.

Merci d’avoir lu jusqu’au bout cet article, peut être que vous serez intéressé par le kit du candidat libre en CAP cuisine et des fiches techniques au format Excel.