Trois livres qui ont marqué ma reconversion professionnelle en cuisine

 

Livre, Coffee And Glasses | Photo gratuite | LibreShot

Vendredi 15 février, le réveil est trop dur ce matin là, et je n’ai aucune envie d’aller au travail. La journée commence très mal, je n’ai plus de dosettes expresso et je dois marché une vingtaine de minutes sous une pluie menaçante avant d’arriver à mon bureau, et par dessus tout, mon rendez vous avec Arnaud à 8h30 va propulser cette matinée dans le top 3 des pires matinées de mon existence.

En fait Arnaud est l’un de mes clients de la liste noire, le genre arrogant prétentieux je sais tout… son gros problème est le fait qu’il se croit vraiment roi parce que pour lui “le client est roi

En arrivant au bureau, j’ai juste le temps de faire ma tasse de café matinale avant de me rendre en salle de réunion. Rêvons un peu! si tout va bien, dans exactement 10 minutes, la présentation powerpoint que j’ai mis une journée à mettre en place, sera accueillie favorablement par Arnaud, et pour une fois, la réunion durera moins que d’habitude, je serai débarrassé d’Arnaud et de ses remarques nauséabondes et ma journée prendra une autre tournure.

… Il n’est pas interdit de rêver! Réellement, cela ne se passe jamais comme ça, la réunion qui doit durer une heure ou 2 grand max, donnera naissance à une dizaine d’autres réunions qui dureront en moyenne entre 2 et 3 heures chacune, quel gâchis!

J’ai vécu ce scénario pendant très longtemps, tellement longtemps que j’ai commencé à croire que pour qu’une décision soit valide, elle doit obligatoirement être le sujet d’une dizaine de réunions. Jusqu’au jour où j’ai fait une découverte qui m’a vraiment ouvert les yeux, cette découverte s’appelle “la semaine de 4 heures” le livre best seller de Tim Ferriss. Dans ce livre, l’auteur explique comment il a réussi de sortir d’une boucle interminable, une course derrière un bonheur fictif et imposée par la société “moderne”. En faisant une analyse objective de son quotidien, Tim Ferriss se rend compte que son véritable bonheur dépend de la bonne utilisation de son temps, et il déduit que son temps est son principal patrimoine et qu’il se doit de mieux le préserver.

    Et la solution qu’il a avancé est très simple, elle est inspiré d’une loi statistique qui est la loi de Pareto, ou la loi 20/80 (vingt quatre vingt). Et en appliquant cette loi à lui même, il s’est rendu compte par exemple que:

seulement 20% de son portefeuille client représente 80% de ses recettes, il décide donc de concentrer ses efforts de fidélisation sur ces 20% de clients plutôt de perdre son temps avec la totalité de ses clients.

il utilise seulement 20% de son temps effectivement pour réaliser 80% de son travail, il a mis en place une stratégie intelligente basée sur du télétravail et de l’automatisation de tâches répétitives

Selon ce livre, le schéma conventionnel et en quoi beaucoup de personnes croient est tout simplement un leurre.  Ce schéma peut être résumé de la manière suivante:

    • Faire des grandes études
    • Trouver un travail dans une grande entreprise
    • Grimper les échelons pour avoir un meilleur salaire et une bonne retraite
    • Profiter du temps de la retraite pour passer des bons moments

Seulement arrivé à l’âge de la retraite, beaucoup de gens n’ont plus suffisamment de forces pour faire des activités insolites.Tim Ferris propose un schéma alternatif qui consiste à créer ce qu’il appelle une “muse”, c’est une sorte de machine automatique à revenus passifs qui rend son créateur indépendant financièrement.

Je participe avec le présent article à un évènement interblogueur organisé par Olivier Roland du blog Des Livres pour changer de vie. J’apprécie beaucoup ce blog, et en fait mon article préféré est celui-ci.

Le deuxième livre qui m’a beaucoup marqué, et qu’il n’a rien avoir avec le premier est “La cuisine de référence” de Michel Maincent-Morel. Ce livre m’a permis tout simplement de découvrir l’amateur de cuisine qui se cache en moi, c’est grâce à ce livre que j’ai pu apprendre les bases de la cuisine, gastronomique et traditionnelle. Il m’a aussi été d’une grande utilité quand j’ai décidé de passer le CAP cuisine en tant que candidat libre en 2015.

Et le troisième livre qui m’a marqué est “Partie de rien” de Hapsatou Sy. C’est un livre très facile à lire, il raconte l’histoire de son auteur. Un ouvrage qui démontre que tout est possible, même quand on a l’impression de partir de zéro, à condition de travailler sans relâche et de croire en sa bonne étoile.

Et vous, quelles sont les lectures qui vous ont marqué? partagez les avec nous dans les commentaires.